Mycologie

La mycologie  est une branche de la médecine (humaine ou vétérinaire), plus spécifiquement de la Biologie médicale, qui consiste à isoler et caractériser les levures, les champignons filamenteux (ou champignons dimorphiques) dans divers liquides ou tissus d’origine humaine dans le but de caractériser l’origine mycologique ou non d’une pathologie. Principaux champignons en pathologie humaine

Les principaux types de champignons responsables de mycoses sont :

Levures
Candida est un genre de levures (dont la plus importante espèce estCandida albicans) qui est répandu dans toute l’Asie et forme normalement un commensal parfaitement toléré par l’homme sain dans la bouche, sur la peau, dans le système digestif et dans la flore vaginale. Il devient pathologique et provoque parfois des mycoses(candidiase ou candidose) chez les humains et d’autres animaux quand l’organisme est affaibli.

Candida albicans
Au laboratoire médical, la culture en boîte de Petri des Candidadonne des colonies qui sont grandes, rondes, de couleur blanche ou crème (albicans signifie « blanchâtre »). C’est un champignon unicellulaire qui se trouve dans le tube digestif et dans la bouche de la plupart des humains. Il ne provoque cependant aucune pathologie chez les individus ayant un système immunitaire normal. Il peut se trouver sous plusieurs formes : levure, pseudohyphe ou hyphe.
Les espèces de Candida peuvent provoquer des infections assez bénignes, comme le muguet buccal chez l’enfant ou la candidose vulvo-vaginale chez la femme. Chez les patients dont le système immunitaire est affaibli, par exemple les patients recevant unechimiothérapie contre le cancer ou les patients atteint par le SIDA, lesCandida peuvent provoquer des infections plus graves, comme dessepticémies ou des candidoses digestives.
Dans l’immense majorité des cas pathologiques, c’est Candida albicans qui est en cause, mais sont également importants : Candida pseudotropicalis, cosmopolite comme le premier, Candida tropicalisplus fréquemment à l’origine des candidoses des zones intertropicales chaudes et humides, Candida parapsilosis et Candida guillermondii.
Pucciniomycotina constituent un sous-embranchement dechampignons (Fungi) basidiomycètes.
Cryptococcus neoformans également appelé Cryptococcus gattii, est un mycète encapsulé du type levure qui peut vivre tant sur des plantes que des animaux. Cette espèce, qui est également connue sous son nom téléomorphe, Filobasidiella neoformans, appartient à la grande classe des organismes appelésBasidiomycota. C. neoformans croît d’habitude en tant que levure(unicellulaire). Sous certaines conditions, tant dans la nature qu’au laboratoire, C. neoformans peut pousser comme un mycète filamenteux. S’il se développe comme une levure, C. neoformans a une importante capsule composée principalement depolysaccharides. Au microscope, la coloration à l’encre de Chine est utilisée pour visualiser facilement la capsule. Les particules du pigment de l’encre ne pénètrent pas la capsule qui entoure la cellule sphérique de la levure, ce qui entraîne une zone éclaircie ou un « halo » autour des cellules.
Malassezia furfur  (Malassezia en référence à Louis-Charles Malassez et du latin furfur, « son »), parfois aussi appelé Pityrosporum ovale, est une levure1 appartenant au groupe des Fungi imperfecti et faisant partie de la flore commensale des humains, présente chez pratiquement 100 % de la population. Il est établi que ce champignon est un agent faiblement pathogène pour l’Homme. Cette espèce ainsi que d’autres du genre Malassezia sont présents également commecommensaux ou comme parasites chez d’autres mammifères (par exemple les chiens). Il est également établi que Malassezia furfur, levure à caractère lipophile, est responsable chez environ 3 % de la population de dermatoses telle que la dermite séborrhéique de l’adulte.